26.5.09

De l'extrême gauche libérale à l'extrême droite libérale


Comprendre le système

1- Le NPA et le cas Besancenot

Symbole d'une gauche ultra bobo, souvent composée des enfants des bobos du PS, le NPA, issu du mouvement trotskiste est sans doute la pire imposture qu'il soit. Il faut savoir qu'à la base, Trotsky était un agent américain, mis en place par le grand capital américain !

Besancenot reprend magnifiquement le flambeau de la tartuferie. Lui qui se prétend révolutionnaire en passant chez Michel Drucker (!), mais surtout antilibéral en prônant la libre circulation des travailleurs ! Pour rappel, les trois piliers du libéralisme sont la libre circulation des capitaux, la libre circulation des marchandises et la libre circulation des travailleurs en fonction du marché ...

Pour aller encore plus loin, le récent adjectif de "loser" employé par Besancenot pour décrédibiliser la liste de Dieudonné (Le Figaro) vient directement du langage capitaliste ! Besancenot est un winner parce qu'il prépare la révolution chez Michel Drucker, parce qu'il est proprio d'un superbe appart dans l'un des quartiers les plus huppés de la capitale, comme Sarkozy est un winner car il a une rolex ... Il y a du Séguéla dans ce Besancenot, pas que du Attali...

Concernant le NPA, qui s'est approprié le combat antiraciste et le soutien à la Palestine, il est bon de rappeler aussi qu'il compte dans ses fondateurs principalement des juifs sionistes (Krivine, Weber, Bensaïd), et qu'il a réuni en son sein d'authentiques escrocs comme Harlem Désir (SOS magouilles ?) ou Julien Dray (Perquisition chez Julien Dray : les flux suspects se montent à 351 027 euros) .

Au moins, en enlevant communiste et révolutionnaire de son intitulé, la nouvelle LCR (NPA pour Ne Pas Avaler ?) assume un peu plus son statu...

A suivre ...

1 commentaire: